LE DERNIER RETOUR

Les Personnages

 

 

NEWS     

 

PRESENTATION     

 

CHAPITRES     

 

NOTES     

 

PERSONNAGES     

 

VIRGO SAINT SHAKA

 

 

Arff… désolé pas encore de fanart de l’indien au physique d’aryen, d’autant plus dommage que pour le DR je l’imagine avec une armure un peu plus évoluée, un cran au-dessus de celles des nouveaux chevaliers d’or, cf. le fanart de Randal pour ceux à qui ça dit quelque chose.

Le Personnage : Pourquoi penser que lui a pu survivre, et pas Mu ou Saga par exemple ? Parce que, à la mort des saints, leur éventuelle résurrection n’est pas pour moi une question de dimension ou de puissance d’esprit, c’est avant tout une totale destruction qu’il faut dépasser. Et ça, Shaka y a déjà remédié une fois, dans des circonstances quasi-identiques, lors de son combat contre Ikki. Je rappelle d’emblée que lors de l’animé que je prends pour référence pour le DR, il est dit expressément qu’il n’a besoin de l’aide de Mu que pour ramener Ikki également, seul il aurait pu s’en sortir par lui-même. On pourra m’opposer par contre que lors de ce passage, l’énergie dépensée pour la destruction est celle d’Ikki, alors que devant le mur des lamentations c’est la propre énergie de Shaka qui a été épuisée.

A ça je n’ai malheureusement rien à répondre, que les lecteurs qui seraient bloqués par ce détail veuillent bien alors accepter la résurrection de Shaka comme un parti-pris d’auteur.

 

Pourquoi avoir voulu conserver Shaka ? Ce n’est pas que j’ai une affection démesurée envers lui, plutôt parce que j’avais vraiment du mal à me décider à faire une fic sans aucun des anciens chevaliers d’or, et comme je l’ai dit ailleurs, il me permettait aussi de m’appuyer sur lui en tant que personnage connu au milieu d’une flopée de nouveaux. Mais au-delà de ces raisons terre-à-terre, l’utiliser pourrait me donner l’occasion de faire partager ma vision sur deux points. Ne sachant toujours pas si l’écriture du DR s’y prêtera, je vais en dire deux mots ici.

 

En premier, la raison pour laquelle Shaka, « l’être le plus proche des dieux », s’oppose aux bronzes lors de la traversée du Sanctuaire. J’ai trouvé l’explication à mes yeux la plus crédible sur le site de Luther. Shaka est un homme de foi. Il a foi en les principes qui ont régi sa vie, et il a foi en lui-même. Pour un homme de foi, ce qu’il y a de pire c’est le doute. Lorsque Shaka doute, il n’a rien de plus pressé que d’effacer ses hésitations, comme il le fait juste avant son combat contre Aïolia dans l’anti-chambre du pope. Une fois une vérité acquise, il n’en démord plus. Ainsi il a admis une bonne fois pour toute, avant la prise de pouvoir de Saga, que le pope incarnait la justice, ce qui était vrai à l’époque, et depuis il n’a jamais remis ça en question, parce que s’il a eu des doutes il les a chassé. C’est à rapprocher de l’explication qu’il donne à Ikki après l’avoir ramené. Ikki par son sacrifice a réveillé en lui un doute dont il n’a pu se défaire seul. Il s’est alors retrouvé dans le besoin d’une preuve extérieure, et s’en est remis à la bonne vieille justice par les armes, attendant le résultat du combat des bronzes. Tout cela est évidemment sujet à controverse et ne se veut absolument pas parole d’évangile, c’est juste l’explication que pour ma part je retiens.

Ensuite, ma vision de l’entraînement d’un chevalier quel qu’il soit. Je distingue trois domaines d’apprentissage. La force, la technique, et l’harmonie. La force, ou pour être moins réducteur la culture physique en générale, est évidemment une base essentielle, comme on le voit quand Marine force Seiya à faire des tractions au début de son apprentissage, ou avec Cassios qui tire des poids qui ont l’air un rien plus lourds que ceux avec lesquels je m’exerce-moi même. Ensuite par technique j’entends tout ce qui a trait au bon fonctionnement des arcanes des chevaliers. Ce peut être des mouvements préparateurs comme les poings de Seiya qui dessinent la constellation de pégase avant qu’il ne balance la sauce, ou l’étude de positions défensives, ou encore de techniques sur lesquelles on risque de tomber, comme la leçon, encore une fois de Marine, autour du sabre du samouraï. Et enfin l’harmonie, celle avec sa propre énergie pour être capable de libérer son cosmos, et l’harmonie avec sa constellation pour donner forme à ce déploiement. Le septième sens étant l’harmonie parfaite du corps avec cette énergie, d’où la vitesse de la lumière, et le huitième l’harmonie parfaite de l’énergie et de l’âme, d’où la possibilité de se rendre tranquillou aux enfers.

 

Si l’on prend Cassios, il n’a pas atteint le premier stade de l’harmonie puisqu’il mise tout sur sa force physique sans jamais avoir ressenti le cosmos. Les phénix noirs eux ont atteint le premier stade puisqu’ils dégagent une énergie, mais ils ne sont pas entrés en harmonie avec la constellation du phénix, d’où le refus de l’armure. Voilà ma version.

Ce n’est pas une explication gratuite, elle a pour conséquence première de faire accepter le fait que n’importe quel chevalier peut être le maître de n’importe quel autre, pouvant enseigner la façon d’acquérir des techniques que lui-même ne maîtrise pas. Il suffit d’enseigner « comment ça marche », et non pas être obligé de tout montrer de A à Z. Et ça, ça m’arrange carrément. Un petit argument supplémentaire pour la route, Albior a appris à ses élèves à maîtriser leurs chaînes, mais pas le courant nébulaire à Shun. S’il se doute que Shun est plus puissant qu’il ne le laisse paraître, Shun doit lui montrer, pour qu’Albior s’en rende compte vraiment, la force et la technique qu’il a acquises par lui-même. Voilà pourquoi dans le DR, les attaques des nouveaux chevaliers ne ressemblent pas forcément à celles de leurs maîtres.

 

Le rapport de tout ça avec Shaka. Et bien Shaka en vie, ça me permet de conférer aux nouveaux chevaliers d’or un trio de professeurs, un pour chaque domaine. Ikki pour la culture physique, Gorthol pour la technique, et Shaka pour l’harmonie. On peut imaginer raisonnablement que par le passé, rares ont été ceux qui ont eu plus d’un seul maître. Du coup ça induit une certaine efficacité supplémentaire dans l’entraînement de la nouvelle génération, et si d’aventure par la suite du DR, mes chevaliers d’or apparaissent mieux armés que ceux de l’animé, je suis raisonnablement couvert.

 

vers Leo Saint Narya - vers Libra Saint Annatar

 

 

 

    LEXIQUE  

 

    FANARTS

 

   A LIRE SANS       MODERATION

 

    RECUEILS

 

    CONTACTS