LE DERNIER RETOUR

Les Personnages

 

 

NEWS     

 

PRESENTATION     

 

CHAPITRES     

 

NOTES     

 

PERSONNAGES     

 

SCORPIO SAINT LAER

 

 

Bah, y a pas de raison pour qu'il y en ait que pour moi, si je peux gratifier mes lectrices d'un beau gosse... Enfin bon je m'arrangerai pour que le rendu à l'écrit soit supérieur à celui du crayon ^^...

Etymologie : Chez Tolkien, Laer signifie « le Chant », comme par exemple dans Laer Cu Beleg, « le Chant du Grand Arc » composé par Turin en hommage à son ami Beleg Cuthalion.

Aucun rapport entre ce nom et Milo ou un scorpion, il colle simplement au personnage que j'ai imaginé.

 

Le Personnage : A mes yeux Milo est un des chevaliers d'or les plus sous-traités de l'animé (je parle des combats du Sanctuaire, lors des OAV c'est un peu moins vrai). A part pour les adeptes de la yaoïsation et pour quelques donzelles qui se pâmeraient devant le côté piquant de ce grand caractériel, je ne lui trouve pas un grand intéret. Il est présenté comme quelqu'un d'orgueilleux et d'impulsif, ce qui donne un coté basique et prévisible à son caractère. Ses motivations ne sont pas floues, elles ne sont même pas esquissées. C'est quand même le seul chevalier d'or qui bat son adversaire, et qui de lui-même change d'avis pour le sauver et le laisser continuer. Certains y voient peut-être le juste milieu entre les fanatiques du Pope et les grands clairvoyants, pour moi ça ressemble à une grosse ficelle scénaristique pour que les bronzes soient quatre pour traverser les trois dernières maisons. Sa caractéristique la plus intéressante est la portée de son arcane, "la rédemption ou la mort", mais elle ne sera vraiment exploitée qu'avec le traitement infligé à Kanon.

Pour créer Laer j'avais donc une liberté énorme, pas de trait particulièrement intéressant à conserver, en dehors d'un certain charisme, et pas spécialement non plus de cliché à briser.

A ceci près qu'un personnage "basique" peut se révéler très rafraichissant au milieu d'une troupe complexe ou torturée, et que jouer sur la simplicité peut se révéler très sympa. Les personnages au caractère faussement évident c'est bien, mais soit on fait sentir au lecteur qu'il y a plus, et à ce moment ils se doutent qu'il y a un frelon dans la gelée de coing, soit on les mène en bateau jusqu'au bout, et ça les lecteurs aiment pas trop se sentir manoeuvrés si ça arrive trop souvent. Alors que gonfler l'intéret d'un personnage en cours de route, ça sort des sentiers battus et ça ne lèse l'instinct de personne.

Du coup c'est parti pour une base ultra simple. Laer est un mélange de Seiya et de Shun, matiné de Shaka.

 

Entendez par là le personnage vraiment trop parfait pour être honnête, quelqu'un qui serait totalement inintéressant si son devenir ne sortait pas du lot. J'en ai fait un jeune homme gai et enjoué. La mauvaise humeur, connaît pas, la tristesse connaît pas. Ce n’est pas un plaisantin, juste un être simple qui respire la joie de vivre. Belle gueule, belle âme, son chant transporte bonheur et sérénité ex-cetera ex-cetera... Il fait l’unanimité parmi ses compagnons, il est leur lien fédérateur, celui qui parvient à réunir tous les caractères, et ainsi de suite. Chiant quoi... Mais bon il se pourrait très bien qu'il le paie assez cher ^^...

 

Pour l'apparence, j'ai choisi de lui donner un visage typé méditerranéen, parait que ça plait pas mal ^^. Cheveux courts, menton volontaire, une expression tranquille, ni la sérénité d'un illuminé, ni l'expression, un brin larmoyante de ceux qui incarnent l'infinie douceur.

 

vers Libra Saint Annatar - vers Sagittarius Saint Belthil

 

 

 

    LEXIQUE  

 

    FANARTS

 

    A LIRE SANS       MODERATION

 

    RECUEILS

 

    CONTACTS